LE PLAISIR DE LA COUTURE : LES BONNES RAISONS DE COUDRE TES VÊTEMENTS

Couture 2020

COUTURE PLAISIR

Après deux ans de couture boulimique, deux années à réfléchir à ce que cela m’apportait au quotidien, j’ai compris que faire de la couture en 2020 n’avait rien d’un passe-temps has been et ringard. Dans cet article, j’ai essayé de répondre à cette question du « pourquoi coudre ses vêtements en 2020 ». En d’autres termes, pourquoi faire le choix de ralentir à une époque où tout peut se faire avec rapidité et facilité. Et finalement, la réponse n’est pas seulement écologique. Le fait de faire soi-même procure beaucoup de plaisir.

L’amour des fringues

Quand tu débutes en couture, la question « où acheter la matière première ? » arrive très vite. S’ouvrent alors les portes de la couture plaisir, celles du plaisir de choisir. (Voir : notre top des merceries lyonnaises)

On ne va pas se mentir. Quels types de personnes se lancent dans la couture ? Ce sont ceux qui aiment la mode, les fringues, sans être pour autant forcément la copie conforme d’une vitrine Zara, ou H&M. On ne coud pas si on ignore l’importance du rôle du vêtement dans notre quotidien. Et ça, peu importe son style : qu’on aime un vêtement pour son confort, pour sa qualité, ou pour son potentiel fashionable qui fera de nous la star du bureau. Alors si tu te demandes pourquoi coudre ta garde-robe, sache qu’on coud parce qu’on aime les vêtements, ces morceaux de tissus qui, une fois assemblés, nous font nous sentir bien.

couture plaisir fabulous

L’autoroute de la création

Couture plaisir, parce que le premier plaisir est celui de la liberté qu’offre la couture : à toi les jupes, robes, chemises, shorts… Bleus, jaunes, verts ou rouges à petits pois, c’est toi le maestro : le Jean-Paul Gautier de la penderie familiale. En débutant la couture, j’ai découvert un immense champ des possibles : cotons brodés, velours ras, lainages, dentelles, guipures… Il y a tellement de potentiel !

Avec le même patron, on peut avoir la sensation de ne pas porter la même chose, en faisant varier les tissus, les textures. Bref, coudre tes vêtements c’est devenir ton propre patron, fini la mode uniforme où ta collègue de bureau se ramène avec la même jupe que toi shoppée chez Zara. Et à toi l’inspiration, la possibilité de reproduire les vêtements qui te font rêver.

La vie d’artiste

Au-delà d’aimer la mode, il faut aussi être un amoureux du travail manuel. Dès le départ, quand on décide de coudre ses vêtements, on se rend compte de la quantité d’étapes qui se cachent derrière le vêtement fini (et au passage, on comprend aussi pourquoi il n’est pas normal de payer son t-shirt 5€ un jour de soldes voir article couture écolo).

La première fois, en allant naïvement acheter mon tout premier coupon de tissu, je m’étais imaginée derrière la machine à coudre, un mètre ruban autour du cou, le regard rivé sur la cadence donnée à mon aiguille. Quelle désillusion. Je n’y étais pas du tout.

Il faut en réalité d’abord assembler le patron, puis le couper à la taille souhaitée, puis le couper dans le tissu (au préalable lavé). Et ce n’est qu’après toutes ces étapes, que l’on peut enfin assembler les pièces de tissu entre elles. Bon, la déception n’a pas duré très longtemps… Tout compte fait, la couture n’est pas un long fleuve tranquille : on doit franchir des étapes. Avec la couture, la notion de projet est très forte. Impossible de se lasser. Tu choisis un patron, puis un tissu, ou bien un tissu puis un patron, et à chaque étape franchie, tu te dis avec fierté que ça avance, tu te vois progresser et ça, ça procure du plaisir bébé.

Le loisir à portée de tous

Enfin, la couture est un plaisir accessible au plus grand nombre. Coudre, c’est un peu comme cuisiner, il faut surtout savoir lire des instructions (et avoir envie bien sûr). La plupart des projets débutants (voir article : inspirations pour débuter en couture) consistent à assembler des formes simples. Aujourd’hui beaucoup de patrons accompagnent leurs explications de montage par des tutos vidéo pas à pas.

Finalement, tu ne prends pas de grands risques en te lançant dans la couture. Il est facile d’emprunter une machine à coudre à maman, belle-maman, mamie ou le voisin de palier, et de se lancer. Autant, si tu avais eu là tout de suite envie de tester le ski nautique, on t’aurait dit : c’est compliqué. Autant la couture : ça vaaa. Alors n’attends plus, lance-toi !

démarrer couture